Rien ne s’oppose à la nuit – Delphine DE VIGAN

9782709637664FS

« J’écris ce livre parce que j’ai la force aujourd’hui de m’arrêter sur ce qui me traverse et parfois m’envahit, parce que je veux savoir ce que je transmets, parce que je veux cesser d’avoir peur qu’il nous arrive quelque chose comme si nous vivions sous l’emprise d’une malédiction, pouvoir profiter de ma chance, de mon énergie, de ma joie, sans penser que quelque chose de terrible va nous anéantir et que la douleur, toujours, nous attendra dans l’ombre. »

Voilà un livre qui témoigne bien des cataclysmes que provoquent des secrets dans une famille. Et celle-ci est bien particulière.
Son histoire n’est qu’une succession de drames qui vont conduire la mère de l’auteur, Lucile, dans la pathologie. La part autobiographique permettra de comprendre la point de vue de sa fille Delphine, mais une reconstruction est nécessaire afin de combler les manques. Delphine de Vigan part donc dans une recherche éperdue de la vérité, un vrai travail d’enquête. Le but de ce travail laborieux est de se défaire de l’emprise de sa mère. Elle a le besoin d’écrire sa vie, de comprendre, de vivre…

« Je ne sais plus quand est venue l’idée d’écrire sur ma mère, autour d’elle, ou à partir d’elle, je sais combien j’ai refusé cette idée, je l’ai tenue à distance, le plus longtemps possible, dressant la liste des innombrables auteurs qui avaient écrit sur la leur, des plus anciens au plus récents, histoire de me prouver combien le terrain était miné et le sujet galvaudé, j’ai chassé les phrases qui me venaient au petit matin ou au détour d’un souvenir, autant de débuts de romans sous toutes les formes possibles dont je ne voulais pas entendre le premier mot, j’ai établi la liste des obstacles qui ne manqueraient pas de se présenter à moi et des risques non mesurables que j’encourais à entreprendre un tel chantier. »

Ce livre est une analyse au plus près de l’effondrement psychique qui va conduire cette femme dans la folie mais aussi à sa perte. C’est un roman, dur mais vrai, expliquant ce qu’est la vie avec une personne psychotique, les délires, la peur, le chaos et l’impuissance des proches. Nous comprenons au fur et à mesure le poids qui pèse sur les différents membres de cette famille. Une famille qui se démembre et se fait du mal.
En bref, un témoignage émouvant, voire bouleversant… nécessaire.

« Lucile nous a laissé ce doute en héritage, et le doute est un poison. »

Delphine DE VIGAN - Rien ne s’oppose à la nuit
2011 - JC LATTÈS - ISBN 9782709635790
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s