Les bonnes résolutions #2

résolutions1

Vous ne pouvez créer un changement que petit à petit. Vos objectifs sont à long terme. A court terme rien ne tient vous le savez bien ! Des exemples ? les régimes yoyo, l’arrêt brutal de toute addiction, clope, café… Bien sûr, c’est valorisant de dire, « j’ai tout arrêté comme ça, sur un coup de tête et j’ai réussi. » Mais regardez bien au fond de vous, c’est l’Ego qui est nourrit.

L’important n’est-il pas de réussir votre l’objectif?  Que votre bien-être tienne dans le temps ?

Pour cela, il n’y a qu’une façon d’avancer sur le chemin ! Un pas après l’autre. Comme le disait Confucius : « Le bonheur n’est pas au sommet de la montagne mais dans la façon de la gravir. »

Il s’agit de reprendre la main sur ses défauts, c’est un travail long. Dans une société infantilisante du tout, tout de suite, c’est difficile à envisager. Grandir c’est savoir attendre, souvenez-vous du plaisir de l’attente des cadeaux de Noël quand vous étiez enfant! A cette époque où les jouets étaient plus rares.

Mais cela va prendre combien de temps ? Oui, nous aimons maitriser ! Vous aurez toutes sortes de réponses, de 21 jours, en passant par 3 mois ou encore 6 mois pour changer une habitude. En réalité, cela dépend de vos résistances. Il y a des personnes pour qui c’est rapide et d’autres plus long. Vous avez un train à prendre ? Non ! bien, le travail va se faire, n’est-ce pas le plus important ?

Un élément à ne pas omettre : la rechute. Et oui, c’est vite fait, et cela fait partie du chemin. « Non, je ne vais pas à ma séance de sport aujourd’hui… il fait trop froid… et puis je ne me sens pas très bien… et le canapé ne supporte plus mon absence! » Quand ce n’est pas une excuse liée au travail, au manque de temps ou aux enfants…

Une fois, ce n’est pas grave, la perfection n’existe pas, mais si cela se renouvelle, notre résolution, tel un bateau, va prendre l’eau.
Manger un gâteau, ne veut pas dire que le régime est foutu. Louper un cours ne veut pas dire les manquer tous. Il faut se relever après sa chute. Alors debout ! Et c’est reparti.

Comment sait-on qu’une habitude a changé ? Tout simplement quand c’est pour vous normal et nécessaire de faire ce qui était difficile le 1er janvier. Vous ne pouvez plus vous passer d’aller faire votre footing le dimanche alors que vous étiez persuadé de ne pas y arriver. Quand vous n’avez pas pensé à la cigarette de la journée. Quand vous êtes heureux de vous êtes préparé à manger alors que pour vous c’était une perte de temps. En somme, quand vous prenez du plaisir au lieu du déplaisir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s